31 janvier 2023 Création de contenu 101 avec un téléphone

Temps de lecture - 26 minutes

Aujourd’hui, tout va si vite. Les technologies et les tendances évoluent à un rythme accéléré et révolutionnent la culture du Web. L’un des aspects les plus positifs est l’ascension des téléphones intelligents et la facilité de capter des moments.

Mis à jour le 10 août 2023

Partager

Facebook LinkedIn Twitter Courriel

La création de contenu 101 avec un téléphone

Avoir un appareil mobile sur soi et en tout temps rend accessible à tous(-tes) la création de contenu à partir d’un téléphone, mais encore faut-il savoir s’en servir. Cet outil est indispensable pour les entreprises qui souhaitent se faire connaître et bâtir leur image de marque. Il est encore plus important dans le monde du tourisme où on a constamment besoin de renouveler son offre et ses façons de faire.

À faire :

Maintenir l'appareil immobile

Ça peut paraître anodin, mais garder votre téléphone immobile avec vos deux mains afin de s’assurer qu’il reste stable peut améliorer la qualité de vos photos. Pourquoi? Parce que votre téléphone fait lui-même les réglages, dont la vitesse d'obturation qui peut influencer grandement l’apparence de la photo s’il y a du mouvement de votre part ou de celle du sujet.

Puisque vous n’avez pas de moyen de le savoir sans passer par des applications qui vous laissent gérer manuellement les réglages, ne prenez pas de risques. C’est rare que la différence se remarque avec un appareil mobile, mais ça reste un élément que vous devez prendre en compte pour assurer une meilleure qualité de l’image et éviter qu’elle ne soit floue.

Planifier avant de passer à l’action

Que ce soit en photo ou en vidéo, avoir au minimum une petite idée de ce qu’on souhaite créer fait toute la différence autant sur le rendu que sur l’optimisation du temps.

Réfléchissez au genre de contenu dont vous avez besoin en fonction votre stratégie. Vous pouvez aussi prendre le temps de vous inspirer de différents comptes sur les nombreuses plateformes. Faites une liste des photos, de styles, de séquences vidéo et d’endroits qui conviennent à vos besoins et essayez de mettre en place un plan concret avant de commencer la production.

Votre travail sera plus efficace, vous aurez plus de temps pour la création et vous serez plus confiant(e). Quand on est préparé(e), on obtient de meilleurs résultats.

Soyez naturel(le)

Rien n’est pire que des photos ou vidéos qui ont l’air trop planifiées. Lorsque vous créez du contenu et qu’il y a des gens dans votre photo ou vidéo, assurez-vous que leur visage, leur position et leurs actions sont naturels. La personne derrière la caméra ou le téléphone agit en tant que « directeur(-trice) artistique » et doit diriger les modèles et s’assurer que toute la scène est optimale pour le contenu.

Vérifiez que tout est réaliste et a du sens, tant au point de vue des distractions, des objets, des personnes que de l'arrière-plan.

Inclure des gens dans vos photos

Avec des gens dans vos contenus, vous avez beaucoup plus d’options pour animer votre image ou vidéo. Les gens aiment voir d’autres personnes. Cela ajoute de la vie et les aide à se mettre en contexte et donc, à leur donner envie de visiter votre emplacement ou de faire vos activités.

Exposer manuellement

En appuyant sur votre écran, vous verrez apparaître un petit soleil. Lorsque vous le bougez, l’image devient plus claire ou plus sombre. Si vous laissez votre doigt sur l’écran, vous activez l’option pour verrouiller la mise au point et l’exposition.

Utiliser les bons réglages

Pour la vidéo, utilisez toujours le 4 k à 24 IPS (FPS en anglais). C’est le nombre d’images par seconde qui ressemble le plus à ce que l'œil voit.

Pour les ralentis, utilisez le 4 k à 240 IPS ou le 4 k à 120 IPS. Il se peut que votre appareil ne soit qu’en 1080 à 120 ou 240 IPS. Plus le nombre de IPS est élevé et plus vous pouvez ralentir, mais plus vous aurez besoin d’un bon éclairage pour ne pas voir apparaître du grain dans votre image.

Pour la photo, activez la grille pour vous aider avec votre composition d’image. Aussi, le mode HDR aide l’algorithme de votre appareil à mieux traiter vos photos en capturant trois photos en même temps pour ensuite les analyser et faire un rendu avec les meilleures expositions de chacune d’elles.

Virage numérique : accompagnement

Utiliser la lumière naturelle

La lumière du jour est une lumière blanche, et c’est le meilleur éclairage. Cela fait une nette différence par rapport à la lumière orange ou jaune qu’on retrouve souvent dans les différentes pièces des entreprises.

La seule chose à laquelle vous devez faire attention, c’est d’éviter que la lumière du soleil ne soit directement projetée sur le visage des gens. À l’intérieur, utilisez la lumière de vos fenêtres. C’est la forme de lumière optimale. À l’extérieur, profiter de la lumière du soleil lorsqu’il y a des nuages puisqu’elle est alors mieux diffusée. Les nuages agissent comme des diffuseurs de la nature et permettent à la lumière d’être moins directe.

Changer les perspectives

La vue que vous avez à la hauteur de vos yeux est la même pour tout le monde. Essayez donc de faire différent en essayant plusieurs angles. Une perspective différente donnera un résultat plus intéressant par rapport à ce que les gens sont habitués à voir.

Modifier ses photos

La modification de vos photos (pour avoir de meilleures couleurs, ajuster les ombres ou le contraste, etc.) est un élément important dont il faut tenir compte. Même un(e) photographe professionnel(le) cherchera à embellir ses photos pour leur faire atteindre leur plein potentiel avant de les publier.

Pour ce faire, vous pouvez utiliser des applications comme Snapseed, Lightroom ou Picsart. Il existe aussi un mode automatique qui permet d’ajuster la photo avant même de commencer à la modifier. Portez surtout attention aux éléments suivants :

  1. Exposition;
  2. Contraste;
  3. Ombre;
  4. Balance des blancs.

À ne pas faire :

Utiliser le zoom

Quand on prend une photo à une bonne distance du sujet, il est tentant de faire un zoom pour se rapprocher de celui-ci. Par contre, vous devez savoir que zoomer réduit substantiellement la qualité de votre photo. Ce n’est donc pas recommandé, car la photo devient rapidement pixelisée, avec une allure embrouillée ou avec du grain. Le zoom ne doit être utilisé qu’en dernier recours.

À la place, rapprochez-vous au mieux du sujet. L’option du zoom renferme des limites, mais vous aurez un choix à faire entre diminuer la qualité ou avoir une meilleure composition. Vous pouvez toujours tenter d’améliorer la qualité lors de la modification de la photo, mais c’est parfois plus difficile à cette étape. C’est pourquoi il est toujours mieux d’avoir le meilleur résultat possible directement à même la caméra lors de la prise.

Se servir du flash

Le flash des téléphones ne donne pas un rendu de lumière professionnel. Si vous êtes dans l’obligation de l’utiliser, vous pouvez tout de même le faire. En revanche, le rendu ne sera pas aussi beau qu’avec un flash professionnel ou une lumière naturelle.

Essayez plutôt de trouver une source de lumière plus douce dont l’effet sur votre sujet sera moins intense. Il existe des accessoires que vous pouvez acheter à cet effet.

Usage du focus

Parfois, en laissant l’appareil faire lui-même le focus (mise au point), le sujet peut perdre du détail. Lorsque vous voulez être certain(e), vous pouvez faire vous-même le focus simplement en appuyant sur votre écran, là où se trouve votre sujet. Vous éviterez ainsi de mauvaises surprises et une perte de qualité dans votre image. C’est particulièrement important lorsqu’on fait une photo rapprochée du sujet.

3 applications incontournables

Snapseed — modification de photos

Lightroom — modification de photos

CapCut — montage vidéo

Virage numérique : accompagnement

Les options pratiques

  1. Les options du mode live

Quand vous utilisez le mode live, vous pouvez par la suite transformer vos photos en boucle, en boomerang ou en exposition longue, en plus de pouvoir sélectionner une image dans la petite vidéo produite par ce mode.

L’exposition longue est la plus intéressante dans une vidéo et fait en sorte que les éléments en mouvement prennent une apparence totalement différente. L’image est prise au ralenti et par conséquent, tout ce qui bouge laisse une trace derrière. Vous pouvez faire des jeux de lumière, rendre très lisse l’eau d’une chute, laisser des traces de lumières de voiture, etc. N’hésitez pas à faire une recherche Google pour voir des exemples de tout ce que vous pouvez réaliser.

  1. Mode portrait

Le mode portrait vous offre plusieurs options de lumière et styles de photos. Vous pouvez modifier la photo par après pour que les éléments qui entourent la personne soient plus en focus ou plus embrouillés. Ce mode s’active grâce au petit bouton « f ». En fait, il s’agit de l’ouverture focale ou, en d’autres mots, de la grosseur de l’ouverture de la lentille qui laissera entrer la lumière voulue.

Plus le « f » est élevé et plus grande sera la zone de focus. Dans le cas contraire, le pourtour de votre zone de focus sera embrouillé.

  1. Panorama

Vous pouvez improviser plusieurs sortes de photos avec ce mode. Deux options intéressantes s’offrent à vous :

●     La première est d’aller chercher beaucoup plus de hauteur lorsque vous faites le panorama vers le haut. Pour ce faire, placez votre téléphone à l’horizontale et faites un panorama en allant vers le haut. Vous aurez alors plus de flexibilité quant à la taille de l’environnement que vous voulez intégrer dans votre image.

●     La deuxième option s’applique lorsque vous faites le panorama normal. En partant de la gauche vers la droite, vous pouvez stopper à certains endroits et bouger le sujet pour le remettre plus loin dans la même photo. Par exemple, la même personne pourrait se trouver plusieurs fois dans la même photo en faisant une pose différente chaque fois, le tout sans devoir utiliser Photoshop.

Trois compositions à surveiller

  1. Ligne directrice

Les lignes directrices sont des éléments de la photo qui font converger les yeux des personnes qui la regardent vers un point en particulier. Ces lignes peuvent être une clôture, les angles dans un long corridor ou n’importe quelle autre forme linéaire.

Cela peut être également des courbes ou autres, mais l’important est que ces éléments convergent vers le sujet. Lorsque vous remarquez ces lignes directrices, n’hésitez pas à bouger votre sujet ou à changer votre angle pour faire en sorte que l’attention soit dirigée vers une certaine partie de votre photo.

  1. Isoler le sujet

Il y a plusieurs façons d’isoler le sujet : en faisant un effet de contraste entre lui et les autres éléments, en jouant avec la lumière, en utilisant les lignes directrices ou la symétrie qui l’entoure, etc.

Peu importe la façon de faire, gardez en tête qu’il faut que la personne qui regarde la photo soit en mesure d’identifier facilement le sujet. Les plus belles photos ou vidéos sont celles où le visuel est simple, clair et bien balancé.

  1. Utilisation de l’espace

Souvent, on essaie de prendre tous les éléments à notre disposition pour les faire rentrer dans le cadre. Malheureusement, quantité n'est pas synonyme de qualité.

Demandez-vous si ce qui se trouve dans le cadre est nécessaire à votre photo ou vidéo. Est-ce qu’il y a une valeur ajoutée ? Si la réponse est non, éliminez les éléments superflus ou coupez-en une partie pour éviter de voler la vedette à votre sujet. Avec de la pratique, vous serez en mesure de mieux comprendre la dynamique des objets ou des structures qui composent votre image. Pour l’heure, posez-vous seulement la question suivante : est-ce que mon image dépend de cet objet ?

Conclusion

Maintenant que vous avez lu cet article, la pratique demeure votre meilleur atout. N’ayez pas peur d’essayer de nouvelles choses en ce qui concerne la création de contenu avec votre téléphone. Plus vous connaîtrez votre appareil, plus vous serez capable de l’exploiter et de créer du contenu dont vous êtes fier(-ère). L’important est de continuer de s’exercer et de mettre en pratique vos apprentissages.

Enfin, n’oubliez pas que le contenu ne représente qu’une partie d’une stratégie beaucoup plus vaste. Trouvez comment celui-ci peut vous aider à atteindre vos buts et objectifs.

Pour en savoir plus

Cet article est rendu possible grâce au Programme de soutien au virage numérique des activités, attractions et événements touristiques québécois, financé par le ministère de l’Économie et de l’Innovation (MEI) et le ministère du Tourisme (MTO) dans le cadre de l’Offensive de transformation numérique. La gestion de ce programme a été confiée à Événements Attractions Québec.

Pour en savoir plus, veuillez consulter le site Web Virage Numérique ou envoyer vos questions par courriel à numerique@eaq.quebec.

Virage numérique : accompagnement

Écrit par Francis Petitclerc

Avec son côté créatif développé et sa facilité à comprendre les gens et leurs comportements, Francis possède une grande expérience dans la conception d’idées et la stratégie pour créer une marque forte qui se démarque. Il peut cibler rapidement les problématiques, pour ensuite trouver les solutions à celles-ci. En plus de créer lui-même les photos et vidéos, Francis est aussi directeur artistique du volet création de contenu. Sa personnalité dynamique et curieuse est utile autant du côté créatif que décisionnel.

Des questions?

Contactez-nous!